SECRETS DE FABRICATION





Bonjour à tous, 
Voici un sujet qui me tient extrêmement à cœur : mon dernier one-woman show : « Secrets de fabrication»… 
Je voulais partager avec vous ce dernier opus car il a été long et douloureux à aboutir, beaucoup de stress évidemment, du trac (mais ça c’est dans l’ordre des choses !), des doutes à la pelle ! 

Bref, la vie d’artiste ! Vous avez dans cette 1ère partie sur ce sujet, l’affiche du spectacle que j’aime particulièrement… c’est toujours difficile de choisir la bonne photo qui matchera avec le bon titre (encore plus dur à trouver !), le résultat est exactement ce que je souhaitais !

Je n’y serais jamais arrivée sans l’aide de chaque instant de mon père qui est toujours là à mes côtés. 
Je suis très contente et fière du résultat… Je vois les yeux des spectateurs illuminés à la fin de ma prestation et cela me remplit d’un bonheur immense… malheureusement la semaine d’après je retombe dans mes doutes artistiques jusqu’à ce que se lève la salle et me fasse à nouveau comprendre, à sa manière de public, combien elle m’a aimée…
Trop cool la vie d’artiste hein ?! 
Et en cadeau pour ceux qui ne sont pas ENCORE venus me voir, voici un extrait (écrit par mon père) du petit livret que je donne à la fin de mon spectacle:


« Secrets de fabrication » est avant toute chose une aventure incroyable. Extraordinaire.
Vraiment très particulière. Qui touche presque le divin, tant monter un spectacle à deux
relève d’une alchimie folle…
J’écris pour ma fille depuis ses débuts sur scène en 2001 avec son spectacle « Seule ».
En 2006 j’écrivais avec elle son second opus : « Entre vous et moi ». Si vous calculez, vous
verrez que les périodes sont de plus en plus espacées. Cinq années entre le premier et le
second.. et dix ans cette fois ! Croyez-le ou non, Alexandra ne croit pas en son talent et
pense toujours qu’elle ne sera pas à la hauteur : deux années m’ont donc été d’abord
nécessaires rien que pour la motiver à croire que je pourrais l’amener à assurer un troisième
spectacle ! Pourtant, si vous avez suivi sa carrière de près, vous serez d’accord pour reconnaître
à quel point ses talents sont multiples et sa palette de jeu de comédie étendue. Plus
les shows se multiplient et plus ses performances techniques grandissent et me fascinent !
D’ailleurs, dans ce dernier volet, j’ai pu l’emmener encore plus haut. J’ai bien l’impression
que son talent est un puits sans fond ! Oui, je suis son père, ce qui explique mon admiration,
pensez-vous ? Rien n’est moins certain, car ceux qui me connaissent bien, savent à quel
point je ne suis pas « un complimenteur » ! Je suis très fier de ma fille et comblé qu’elle se
soit « laissée aller » à mes conseils, car le résultat est magnifique à mes yeux.
Après avoir réussi enfin à convaincre Alexandra de monter ce nouveau spectacle seule
en scène, trois années ont été nécessaires pour l’écrire, puis deux années pour réunir les
différents savoir-faire, les objets etc. Et enfin trois années d’une inertie prépondérante mais
inhérente à la concrétisation d’un spectacle, c’est-à-dire cette période pendant laquelle
nous n’avons cessé de parler, de couper, d’ajouter, de retravailler… et nous voilà arrivés
aux dix années de travail qui ont abouti à la représentation à laquelle vous allez assister…
pour votre plus grand plaisir, je l’espère !
J’avoue aimer particulièrement ce spectacle, car on y comprend comment est né le goût
de la magie chez ma fille. Comment sa passion s’est développée peu à peu et pourquoi.
On découvre tous ces chemins fantastiques qu’elle emprunte depuis sa plus tendre enfance…
On est au plus proche de ce qu’elle est, de ce qu’elle aime… Il y a des gens qui
vous touchent dès qu’ils apparaissent. Dès qu’ils parlent ou bougent, ils vous cueillent tout
en douceur et vous aident à kiffer la vie ! Alexandra a cette magie. C’est merveilleux.
Dominique Duvivier.

Commentaires :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *